L’avancement des pions – échec et mat ?

Publié le par dazibao

L’avancement des pions – échec et mat ?
le fou du roi


La règle du jeu fondamentale d’après le principe de Peter est que « tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence. »
Ainsi suit qu’ « avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d'en assumer la responsabilité. »
Dans une entreprise, les employés compétents sont promus et les incompétents restent à leur place. Donc un employé compétent grimpe la hiérarchie jusqu'à atteindre un poste pour lequel il ne sera pas compétent. À ce stade, il devient donc un incompétent qui va occuper son poste indéfiniment.
Autrement dit :
- un incompétent garde son poste ;
- un employé compétent promu est remplacé par un autre employé, potentiellement incompétent ;
- si le nouvel employé est compétent, il sera promu et remplacé à son tour par un nouvel employé jusqu'à ce que le poste échoie à un incompétent.
Peter remarque que plus le nombre d'échelons hiérarchiques est élevé, plus chacun voit une chance de parvenir à son niveau d'incompétence et de subir « la stagnation de Peter ». Il remarque que les hiérarques, quand ils sont devenus réellement incompétents, se complaisent à fréquenter des réunions, colloques, séminaires, symposiums, conférences... Le corps des hiérarques peut alors entrer en « lévitation » sous le nom de « sommet volant ». En résumé, on ne peut déboulonner un hiérarque incompétent :
1.seul un hiérarque peut le faire
2.s'il le fait, il se déjuge et admet son incompétence à discerner le personnel compétent
3.mais on peut toujours déplacer la sous hiérarchie que constitue le personnel sous ses ordres
4.le hiérarque reste ainsi seul à la tête d'une pyramide sans base, sur son « sommet volant »
Peter remarque que la compétence, chez les employés d'une organisation, se répartit selon une loi normale :
- 10 % sont super-incompétents ;
- 20 % sont incompétents ;
- 40 % sont modérément compétents ;
- 20 % sont compétents ;
- et 10 % super-compétents.
Peter observe que les 80 % au centre de la courbe restent au sein de la hiérarchie, mais pas les 20 % aux extrêmes, c'est la « défoliation hiérarchique ». Si le renvoi des 10 % super-incompétents semble évident, celui des 10 % super-compétents n'en est pas moins logique.
La super-compétence est plus redoutable que l'incompétence, en cela qu'un super-compétent outrepasse ses fonctions et bouleverse ainsi la hiérarchie. Elle déroge au premier commandement : « La hiérarchie doit se maintenir ». Pour qu'un super-compétent soit renvoyé, deux séries d'évènements doivent se produire :
- la hiérarchie le harcèle au point de l'empêcher de produire ;
- il n'obéit pas aux principes de « respect de la hiérarchie ».
Si l'une des deux séries manque, il n'est pas renvoyé.

Le fou du roi

Trouvé sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_Peter
Pour en savoir plus sur le principe de Peter : ftp://ftp2.adeli.org/adeli/lalettre/l36p41.pdf
Et acheter le livre "Le principe de Peter : ou pourquoi tout va toujours mal" de Laurence Peter et Raymond Hull

Publié dans dazibao

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article